google-site-verification=iP38bxpKZQIc0OdLtwDI701c8l3b5NmDNBwxe30z_p8
 

>> communiqué de presse - 17 Mars 2021 <<

Les premières livraisons 

de repas zéro-déchet 

à Paris avec barePack


 

Qui a dit que se faire livrer des plats à domicile n’était pas écolo ?

Il est possible depuis quelques semaines de commander des plats sur Eatic et resto.paris dans des contenants réutilisables grâce à la solution barePack. 

 

Il était grand temps 

de proposer une alternative zéro-déchet aux millions d’emballages jetables causés par la restauration livrée. En 2019, cela représentait en France déjà 334 millions de boîtes-repas à usage unique. Et ces chiffres ont sans doute été multipliés avec la crise sanitaire (article Le Monde). Sans compter les plus de 2 milliards de gobelets jetables.
Les contenants réutilisables émettent 90% moins d’équivalent gaz à effet de serre que les emballages à usage unique. 

 

barePack, la solution zéro-déchet pour la vente à emporter et la livraison

La startup barePack a été créée à Singapour en 2019 par des français expatriés qui y ont inventé la vente à emporter "zéro-déchet". La startup travaille depuis avec Deliveroo et deux autres géants locaux de la livraison dont les ventes ont explosé pendant le COVID. 

En Janvier 2021, barePack a été lancé à Paris et le service y est déjà disponible dans plus de 70 restaurants.

Leur mission ? éliminer l’usage unique dans la restauration en les remplaçant par un système intelligent et pratique de contenants réutilisables. 

 

Comme la consigne ? Pas exactement.

Le projet s’inspire grandement de l’économie de partage. A l’instar d’un Vélib, il est possible d’emprunter un contenant dans un restaurant et de le rendre dans un autre restaurant.

Et cela donne droit à un accès illimité à tous les contenants. Pas de consigne, pas de limite de temps pour rendre les contenants.

barePack, c’est le zéro-déchet partout, tout le temps. Plus besoin d’avoir un tupperware dans son sac à dos pour être zéro-déchet.

 

Le service est gratuit pour les restaurants

Cela leur permet d’économiser sur les frais d’emballages jetables (environ 30 cts par repas selon nos estimations) et de faciliter la transformation de leur activité en temps de pandémie mondiale.
 

Du côté des utilisateur.trices, pour accéder à ce parc de contenants réutilisables, il faut payer un abonnement de 2€ par mois (le premier mois est gratuit et l’abonnement résiliable à tout moment). Les abonné.es peuvent emprunter autant de boîtes que souhaité tous les mois et peuvent les garder autant qu’ils/elles veulent. La seule limite : ne pas avoir plus de 5 boites en simultané. La traçabilité est assurée via une application mobile, qui permet de tracker les flux de contenants et de géolocaliser les restaurants du mouvement barePack.

 

Les restaurants s’assurent ensuite du bon nettoyage des contenants et barePack rééquilibre régulièrement les stocks de contenants dans les restaurants (exactement comme pour les Vélib quand il y a trop ou pas assez de vélos dans une station).


 

barePack - quelques chiffres

 

  • barePack a été fondé à Singapour par 4 Français en Janvier 2019 

  • Les premiers au monde à proposer des livraisons dans des contenants réutilisables

  • Des partenariats avec les géants du secteur : Deliveroo, Grab, FoodPanda

  • Numéro 1 du zéro-déchet en Asie
     

-> barePack France a été lancé en Janvier 2021 à Paris

-> partenariat avec MonBento pour des contenants réutilisables fabriqués en France

 

barePack c’est un réseau de déjà plus de 70 restaurants franciliens pour la vente à emporter, dont une dizaine en livraison zéro-déchet:


Florian (9è), L’embuscade (9è), Gili gili (9è), Burger Theory (10è), Botanique (10è), SOYA (11è),  Mori Café (11è), Maison Sukoon (14è), Le Potager de Charlotte (17è), Love me cru (20è), La Contrebande (20è).

 

Le contexte 

L’industrie de l’usage unique pèse  1.7 Mds d’euros en France :

  • 2,2 milliards de gobelets & 334 millions de boîtes repas sont jetés tous les ans en France

  • Les emballages biodégradables ne sont pas une vraie solution, ils doivent être triés séparément sous peine de dégrader la qualité des gisements de déchets recyclables. C’est le jetable qu’il faut combattre.
     

Le contexte réglementaire qui se durcit :

  • La loi AGEC, dite "anti gaspillage", interdit progressivement les emballages à usage unique. D’ici 2022, il sera interdit de proposer du plastique à usage unique. Et en 2025, il sera obligatoire de proposer des emballages réutilisables et entièrement recyclables.

  • Et le ministère de la Transition Écologique vient de faire signer une charte d’engagement pour la réduction des déchets à tous les acteurs de la restauration livrée.

 

Nicolas Piffeteau, country manager de barePack France :

“ barePack s’inscrit pleinement dans une démarche d’économie circulaire et de développement de projets technologiques à impact positif sur la planète (cf. Tech for Good). Le véritable enjeu est d’adapter les pratiques actuelles pour les rendre plus écologiques car circulaires. “

 

 

Contact presse :

Nicolas Piffeteau

Country manager

nico@barepack.fr

06 95 92 49 69


> Lien vers le dossier photo 

> barePack en vidéo (2min)