Pourquoi les produits "jetables & écologiques" ne nous sauveront pas...


Usage unique et durabilité ne font pas bon ménage!

Bien que la Terre soit immense 🌍, aucun endroit sur cette planète ne peut accueillir et digérer la quantité de plastique que nous produisons aujourd’hui.

L’interdiction depuis 2017 d’importer des déchets solides en Chine et le recyclage illégal pratiqué en Asie du Sud-Est met en lumière les failles du système de gestion des déchets des pays développés. La Malaisie en est l’exemple parfait : elle renvoie les tonnes de déchets aux pays qui lui imposent, pour ne pas devenir la décharge du monde.🚯



Voulons-nous vraiment remplacer des territoires habités par des poubelles géantes ?

Car c’est ce qui se passe lorsque nous consommons des emballages jetables : nous déplaçons le problème de l’accumulation des déchets ailleurs, mais ce sont nos voisins – plus ou moins proches – qui le subissent.

Pour éviter cela, nous devons changer nos modes de consommation et dire adieu à l’usage unique ! 🙅



COMMENT MESURER L'IMPACT ENVIRONNEMENTAL DES PRODUITS JETABLES ET RÉUTILISABLES ?


Il existe plusieurs indicateurs clés à comparer pour évaluer l'impact environnemental global d'un produit. Sans entrer dans les détails, voici les trois principaux domaines et quelques considérations à prendre en compte pour chacun d'eux :

Fabrication – en quoi la production du produit impacte notre environnement ? 🔨

1. Consommation de ressources naturelles (pour le produit lui-même + besoins en énergie, etc.) 🔆

2. Transport de toutes les ressources nécessaires et des produits finis.🚚

3. Les déchets et les polluants générés, tels que les émissions de carbone, les déchets d'eau, etc. ⚗️


Consommation - comment le produit affecte-t-il l'environnement lorsqu'il est utilisé ?🍱

1. Impact sur la santé de l'homme et de la faune 🆘

2. Durée de vie du produit

3. Impact environnemental de l'utilisation 🌿

Après la consommation - quel est l'impact de l'élimination du produit sur l'environnement ?🧐

1. Pollution de l'environnement naturel

2. Émissions provenant de l'élimination

3. Coûts de recyclage, le cas échéant ♻️



De manière générale, nous pouvons résumer l’impact total d’un produit avec la formule suivante :



Impact environnemental total =

Coût de production

+ Coût d'utilisation

+ Coût post-utilisation.




L’ADEME a publié une étude selon laquelle les récipients en plastique à usage unique étaient ceux qui produisaient le plus d'émissions de gaz à effet de serre et consommaient le plus d'énergie. Les boîtes en papier à usage unique avec une feuille de plastique à l'intérieur 🥡 étaient tout aussi énergivores à fabriquer.

En ce qui concerne les récipients réutilisables, l’ADEME affirme que, bien qu’ils consomment relativement plus d'eau que certains autres produits jetables au cours de leur cycle de vie en raison des besoins de lavage, ils figurent parmi les options d'emballage alimentaire les plus respectueuses de l'environnement pour d'autres aspects tels que les émissions de gaz à effet de serre et la consommation d'énergie. Vous pouvez retrouver cette étude sur le lien suivant

👉 : https://www.ademe.fr/sites/default/files/assets/documents/67529_reutilisation_recyclage_europe_synthese.pdf



POURQUOI LE BIODÉGRADABLE N'EST PAS PLUS SÛR POUR L'ENVIRONNEMENT

En fait, cela pourrait même être pire.👿


Le terme "biodégradable" désigne tout matériau qui se décompose dans l'environnement. Par exemple, un sac en plastique se désintègre avec le temps en petits morceaux qui vont ensuite se propager très vite dans les sols, lorsque le déchet n’est pas jeté dans la poubelle adéquate 🚮 et se retrouve dans la nature.

Sa désintégration rapide affecte donc l’environnement à un rythme accéléré et rend le sac en plastique plus difficile à éliminer. Cette situation menace la faune 🐗 et la flore 🌲 car le plastique peut être mangé, causer des dommages physiques, se dégrader en microplastiques, etc.



LE PROBLÈME DES PRODUITS JETABLES COMPOSTABLES



Le terme "compostable" diffère de celui de "biodégradable", car il signifie que le produit est composé de matières organiques capables d'être entièrement décomposées par des micro-organismes décomposeurs pour former un sol riche en nutriments ou "compost". Ces propriétés sont très intéressantes, mais le principe du compostage ne fonctionne que lorsque le déchet est placé dans des conditions propices et précises.

Un gobelet compostable lancé sur le bord de la route 🛣️ ou mélangé aux déchets généraux ne va bien évidemment pas devenir du compost…


Bien que des initiatives de compostage voient le jour en France (telle que l’association des Agriculteurs Composteurs de France ou l’ACF), cette pratique est encore très peu présente à l’échelle industrielle. Quand bien même il existerait des installations à la hauteur des besoins, et que la population française puisse et veule (ceci est une autre question…) participer au compostage de ses déchets, cela ne résout pas le problème global de la quantité monstrueuse de produits que nous utilisons qu’une seule fois.

Les ressources nécessaires à la fabrication des produits compostables, ainsi que les diverses émissions qu’ils génèrent tout au long de son cycle de vie (y compris pour leur compostage) restent démesurées aujourd’hui.🤯






L’ÉCOBLANCHIMENT NE NOUS AIDE PAS À CHANGER LES MENTALITÉS DES CONSOMMATEURS

Enfin, nous avons un problème plus profond concernant la mentalité des gens touchés par le greenwashing ou l'écoblanchiment réalisé autour des produits jetables. Ce procédé de marketing donne une image de responsabilité écologique trompeuse 🤥 en faisant passer des articles à usage unique comme étant des solutions "écologiques".


En effet, la majorité des personnes ignore que la tasse de café soi-disant biodégradable et écologique n’est pas si inoffensive. Les consommateurs achètent un contenant compostable en pensant qu'il retournera simplement à la nature d'où il vient, sans penser aux ressources qu'il a dû consommer pour arriver jusqu'à eux. Ainsi, c’est en faisant déculpabiliser les acheteurs 💶 que les fabricants de produits jetables "verts" encouragent un état d'esprit de consommateur à usage unique au lieu de promouvoir un changement de comportement.

Continuer à augmenter la quantité de nos déchets sous prétexte qu’ils sont plus respectueux de l’environnement – ce qui n’est pas tant le cas comme nous avons pu le voir – est assez inquiétant, non ? 😰



DES PRODUITS RÉUTILISABLES POUR L'AVENIR

Compte tenu de la gestion des déchets actuelle et de la rareté de nos ressources qui ne feront que diminuer avec le temps ⌚, passer d'un type de produits jetables à un autre n'est pas une solution. Une approche plus durable consisterait à s'attaquer à la consommation excessive d’articles jetables en faisant des contenants réutilisables un choix de vie. 💭


Alors faites le bon choix, rejoignez barePack ! 🤝